Asile : ma famille peut-elle me rejoindre en France?


Si vous figurez parmi les personnes protégées par l’Ofpra, vous avez le droit de demander à ce que certains membres de votre famille vous rejoigne dans le cadre de la procédure de réunification familiale.

Les membres suivants sont admis dans la procédure :

 – votre conjoint/concubin/partenaire avec lequel vous êtes lié par une union civile. Le mariage ou l’union doit être antérieur à la date à laquelle votre demande de protection fût accordée.

 – les enfants issus de votre couple. Ils doivent être âgés au plus de 19 ans au moment du dépôt de la demande de visa.

– les enfants mineurs et ceux de votre conjoint, dont la filiation n’est établie qu’à son égard (ou à celui de son conjoint), ou dont l’autre parent est décédé ou déchu de ses droits parentaux ;

 – les enfants mineurs et ceux de votre conjoint, qui sont confiés, selon le cas, à l’un ou l’autre, au titre de l’exercice de l’autorité parentale, en vertu d’une décision d’une juridiction étrangère.

Si le réfugié ou le bénéficiaire de la protection subsidiaire est un mineur non marié, il peut demander à bénéficier de son droit à être rejoint par ses ascendants directs au premier degré.

Soyez attentif au fait que ce sont les membres de famille souhaitant bénéficier de la procédure de réunification familiale qui doivent être à l’origine de la demande. Celle-ci doit être déposée auprès du consulat français de leur pays de résidence.


Laisser un commentaire