L’enfant d’un ancien combattant de l’armée française a-t-il des droits ?


Non. L’enfant étranger d’un ancien combattant de l’armée française n’a pas de droits particuliers :

  • ni pour l’obtention d’un visa d’entrée ou d’un titre de séjour en France,
  • ni pour l’acquisition de la nationalité française (sauf exceptions pour l’orphelin du militaire décédé, sur proposition du ministère de la défense).

  À savoir :

à la différence de ses enfants, l’ancien combattant de l’armée française peut bénéficier automatiquement d’une carte de résident et, sous conditions, d’une naturalisation.

Contenu rédigé par service-public.fr, mis à jour le 27 août 2016


Laisser un commentaire